7.5/10The Authority - Kevin le Magnifique - 2005-2006

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 12/10/2010
Notre verdict : 7.5/10 - Magnifique You ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Si vous avez besoin d'un bol d'air frais et que vous trouvez les comics parfois trop sérieux, alors cet album est pour vous ! Blagues sous la ceinture et situations abracadabrantes au rendez-vous !

The Authority : Kevin le magnifique est un comics qui est loin d'arriver discrètement. Rien qu'à la couverture, on devine le caractère improbable de cet album qui va autant toucher au super-héroïsme qu'à la bouffonnerie la plus totale. Il faut dire que derrière Kevin ou Kev, se cachent deux hommes à l'univers bien connu. En effet, Ennis et Ezquerra sont deux hommes qui n'ont pas leur pareil pour dépeindre la folie. Ezquerra est l'un des papas de Judge Dredd et Ennis a également travaillé sur le plus efficace des juges du futur. Ainsi, la collaboration entre les deux hommes s'effectue dans une symbiose quasi-parfaite et on ne peut pas dire que cet album manque de sel.

Les comics abrutissent l'esprit ?
Les comics abrutissent l'esprit ?
En effet, pour ceux qui l'ignorent, cet opus est une série parallèle à The Authority. Le fameux groupe de super-héros hors la loi ne fait pas dans la dentelle et ils passent leur temps à combattre toutes les menaces y compris l'intolérance. Ainsi, le couple emblématique de la série n'est pas un Red et Jane Richards ou un Scott et Jean (ou Emma) mais plutôt un Superman et Batman. Et oui ! Apollo et Midnighter sont deux héros proches de leurs homologues de chez DC Comics mais ils s'aiment. Kev Hawkins de son côté est un agent spécial, ancien des S.A.S. qui est tout l'inverse : il est homophobe, raciste et à la limite de la camisole de force. Ainsi, après avoir encore échappé à un attentat de l'IRA et perdu aux courses de chevaux (un gag récurrent dans cette série), il doit réaliser l'impensable : sauver the Authority ! En effet, le groupe a été défait par un ennemi aussi ridicule qu'efficace et le Midnighter est obligé de demander de l'aide à la dernière personne au monde : Kev ! Le duo ainsi formé va se révéler détonant. Ce serait également l'occasion d'en apprendre plus sur le passé de Kev et de sa vie de S.A.S. L'humour sera omniprésent mais il faut être préparé : ce serait graveleux, sanglant et le langage sera très inspiré. Les traducteurs se sont bien défouler pour retranscrire l'esprit de la série.

Le terrible ennemi à abattre !
Le terrible ennemi à abattre !
Côté technique, c'est propre ! Les situations le sont moins mais le dessin est net et il parvient sans difficultés à suivre le scénario. Ceci dit, il ne faut pas s'attendre non plus à une révolution visuelle ou à un test artistique. Toutefois, nous sommes dans du comics de bonne qualité. Ce qui est surtout plaisant dans cet album, c'est le plaisir prit par les artistes. Le rythme, le langage, les scènes de fusillades ou les blagues potaches s'enchaînent à merveille et aucun personnage ne s'en sort indemne. Du début à la fin, l'intrigue sera une grande farce et derrière le côté très officiel que pourraient revêtir l'armée, les héros ou la science, se cache toujours une ultime blague. Un album fort divertissant qui permet de changer d'air et de se défouler.

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta