10/10Asphalt Blues chez Les Humanoïdes : Attention pépite graphique

/ Critique - écrit par Cirriana, le 28/10/2021
Notre verdict : 10/10 - Un bijou à lire puis à garder dans sa bibliothèque

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : [phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 334: Invalid argument supplied for foreach()
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 341: Invalid argument supplied for foreach()

Il y a des titres qui marquent, il y a des Bd dont nous aimerions découper toutes les pages pour les encadrer… et celle-ci en fait partie.

C’est beau, la vache que c’est beau et impeccablement bien travaillé. Le choix des couleurs vous décoléra surement la rétine si vous aimez la BD belge classique mais si vous rêvez un tant soit peu de Cyberpunk ou de Blade Runner vous allez vous régaler. Le rouge vif côtoie le turquoise sans jurer et à la page suivante le vert complète le rouge à la perfection. Bef, on se régale du choix du cadrage, et des lumières. Graphiquement c’est un petit bijou mais coté scénario ça parle de quoi ? Car Asphalt et Blues ben … on ne voit pas bien au début.
Cyberpunk ?.

 

Là encore, ça touche juste. C’est l’histoire d’un jeune couple qui se déchire. Beaux comme des Dieux, bien assortis sur le papier pourtant ni lui ni elle n’arrivent à trouver leurs places et cela fini forcement mal. Tout est plus subtile qu’un tel résumé, c’est violent mais juste. Le temps passe et on regarde ces deux âmes faire leurs vies de leurs côtés, on voit le destin dessiner un rapprochement, comme dans une tragédie grecque, c’est là, c’est inévitable. Les sentiments sont justes, les caractères bien définis, on se plait à comprendre la psychologie des deux protagonistes. On se met à leurs places, on espère, on refuse l’évidence, le tour de force est bien foutu on est dans l’histoire jusqu’au cou.
C'est aussi beau que l'échange est dur.

 

A travers leurs attirances physiques il y a aussi de grandes questions de sociétés qui sont posées : l’écologie, la consommation intensive, l’indépendance culturelle. Ce n’est pas juste un beau tableau c’est aussi un livre avec du fond, qui questionne tant sa petit personne que la société actuelle.

Pour ma part, c’était le premier titre de Jaouen que je lisais et c’est vraiment un cadeau à se faire ou un cadeau à faire pour tout amateur de BD. La qualité mise dans la forme et dans le fond en font un titre à ne pas louper.
à ne pas louper.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse