5/10ApocalypseMania - Cycle 2 Tome 3 (Tome 8) - Arena

/ Critique - écrit par plienard, le 07/06/2010
Notre verdict : 5/10 - Pas lumineux (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Jacob Kandahar est de retour pour arrêter un monstre qui veut détruire la planète. Mais cette fois, les hommes sont capables de comprendre les faisceaux lumineux. Est-ce pour cela que ce sera clair ?

Les quatre personnages principaux des épisodes précédents sont de retour pour une fin un peu pâlotte. Steve, jacob et Hannak
Steve, Jacob et Hannak
Nous sommes à la veille des fêtes de la fin de l'année 2021. Le monde est en émoi après le retour des faisceaux lumineux qui n'annoncent rien de bon. Les autorités ont réussi à retranscrire des images des rayons lumineux et à les interpréter. Le constat est alarmant : il semble qu'une catastrophe va se produire. Il faut donc intercepter Hannak, Jacob, John et Steve mais chacun des quatre a sa propre mission.

C'est le huitième et dernier album de la série Apocalypse Mania. Si vous ne connaissez pas la série, l'auteur  Laurent-Frédéric Bollée, nous propose dans les premières pages un rapide résumé de l'intrigue principale, notamment sur les quatre personnages et la fonction des faisceaux lumineux, par le biais de commentaires de personnages externes. Si l'objectif est plus ou moins rempli, c'est à dire, intéresser un nouveau lecteur mais surtout rafraîchir la mémoire des autres, l'intrigue reste particulièrement plate. Il n'y a pas ou peu d'action. On a bien quelques rebondissements mais rien d'extraordinaire. Le début de l'album semblait pourtant prometteur : une bourrasque de vent tourbillonnant au milieu d'une zone désaffectée, un éclair lumineux et l'apparition de Jacob. Toute ressemblance avec uns scène de film ...
Toute ressemblance avec une scène de film ...
Le clin d'œil à Terminator est évident, mais en terme d'action, le parallèle sera difficile à faire. En effet, on a une sensation de lenteur, comme s'il n'y avait pas d'urgence dans les événements, et que, de toute manière, le monstre qui veut anéantir le monde ne peut pas réussir. Le monstre, d'ailleurs, a la vitesse de déplacement d'un gastéropode. C'est dommage, car il était plutôt bien réussi. Mais il semble si lourd que même les boss des jeux Mario sont plus rapides.

Bref, on reste sur notre faim, voir on s'ennuie. Il manque beaucoup d'action, peut-être de vrais affrontements qui auraient donné plus d'énergie à l'album. Pour le coup, on sent que les auteurs se sont forcés à finir car ils étaient un peu à sec.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6