6.5/10Antarcidès - Tome 1 - L'orphelin de Maelmordha

/ Critique - écrit par iscarioth, le 07/09/2005
Notre verdict : 6.5/10 - De bons débuts (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

L'orphelin de Maelmordha est un premier album d'une qualité correcte. Pas une révélation, mais un ensemble qui tient la route.

Alain Paris débute dans la bande dessinée. Il scénarise ici complètement sa toute première série. Mais il n'est pas novice dans le domaine de l'écriture. Il a une longue carrière de romancier derrière lui. Taramon fait aussi avec ce premier tome ses armes en bande dessinée. Le tout jeune trentenaire est diplômé en illustration et signe là son tout premier album. Alain Paris et Valérian Taramon forment donc un vrai couple débutant, sur ce projet...


Douze mille ans avant notre ère, sur le continent Antarctique encore libre de glaces, existe une civilisation divisée en plusieurs royaumes. Jaemon, bâtard du roi Abarugon Antarcidès et d'une favorite est condamné à mort alors qu'il n'est qu'un nourrisson. Il est sauvé par Sozer, un étrange personnage...

Présenté comme étant une fiction historique, Antarcidès réunit en fait toutes les caractéristiques de la BD de genre héroïc fantasy réaliste. Un royaume sentant l'antique et le fantastique, mêlant raffinement et barbarie. Des royaumes en opposition, des guerriers aux glaives et aux arcs... D'ailleurs, à la fin de ce premier tome, on voit se dessiner un trio de héros, typique de la bande dessinée HF. La trame scénaristique de L'orphelin de Maelmordha est classique. On rencontre les thèmes habituels : le trône royal, son héritage et les combats menés pour l'atteindre... On flirte avec le mythe d'Oepide : l'enfant promis à une mort certaine, sauvé puis en exil, avant d'être ensuite confronté aux siens...

Pour un premier album, Valérian Taramon s'en sort très bien, avec un niveau graphique plutôt correct. Le dessinateur semble maîtriser assez bien la perspective. L'album bénéficie d'une bonne lisibilité. La coloration est quant à elle vraiment très bonne. Les teints pourpres donnent du ton, de la hauteur et une ambiance au récit. En revanche, la mise en bulle laisse à désirer. Elle prend beaucoup de place sur les vignettes et grignote graphiquement chaque planche plus qu'il n'en faut...

 

L'orphelin de Maelmordha est un premier album d'une qualité correcte. Pas une révélation, mais un ensemble qui tient la route. Reste à attendre les prochains tomes de cette série pour savoir si les auteurs, et en particulier Alain Paris, arriveront à nous surprendre.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta