7.5/10L'Année du dragon

/ Critique - écrit par iscarioth, le 20/10/2006
Notre verdict : 7.5/10 - Le dragon indécis (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

L'année du dragon est une jolie histoire, qui devrait ravir les amateurs de bandes dessinées du genre quotidien, pour le peu qu'ils ne soient pas allergiques à la romance.

L'année du dragon, c'est un film de Michael Cimino, sorti en 1985, avec Mickey Rourke comme acteur principal. C'est aussi le nom d'un triptyque sorti chez les éditions Carabas, et réalisé par François Duprat et Vanyda, deux jeunes auteurs bien prometteurs.

annee01
L'histoire est celle de Franck, un jeune homme un peu sur la lune, partagé entre deux femmes : Bernadette et Kim. Quoi de plus universel que les thèmes de l'attirance et de l'amour ? Les deux femmes mises en scène sont très symboliques des tiraillements qui peuvent éprendre un homme. D'un coté, il y a la sécurité : Bernadette, une jeune femme blonde, féminine et sexy, à fort caractère mais très éprise de Franck. De l'autre, il y a l'aventure : Kim, une jeune asiatique intrigante, au look beaucoup plus relax. Franck, notre jeune homme, est rêveur et indécis. A peine dans les bras d'une femme qu'il est torturée par l'image d'une autre. Il est sentimentalement lunatique, un défaut que l'on reproche beaucoup aux hommes, paraît-il. A ce naturel changeant s'ajoutent des problèmes familiaux : mésentente avec un frère autoritaire, père mourant et pas de logement.

L'année du dragon renvoie clairement à l'univers manga. Franck, le personnage principal, a un physique légèrement androgyne, un visage fin type bishônen. On comprend l'influence en apprennent que le projet de L'année du dragon s'est en fait formé en vue d'un concours de BD organisé par Tonkam. En lisant L'année du dragon, on croit parfois parcourir un shôjo, tant les accents de romance sont assez forts. Fort heureusement, cet aspect est contrebalancé par une construction assez réaliste des dialogues. Comme l'expliquent Vanyda et Duprat dans la genèse du triptyque, fin du troisième tome, les dialogues ont été élaborés comannee02
munément, François Duprat parlant pour Franck, passant le relais à Vanyda parlant pour Kim ou Bernadette, et ainsi de suite. Cette instantanéité des dialogues renvoie à l'écriture automatique ou à l'improvisation des acteurs au cinéma. On sait que ces méthodes amènent de beaux résultats de réalisme et de spontanéité. Autre force de L'année du dragon, l'approfondissement psychologique de certains rapports, antagonistes.

On a évoqué, plus haut, l'opposition de caractère entre les deux femmes pour lesquelles Franck est partagé. Autre opposition intéressante, celle de Franck et de son frère, Bernard. L'un est du genre rêveur et fragile, l'autre moins raffiné, voire un peu brutal. On peut trouver à L'année du dragon deux qualificatifs de genre : le quotidien et la romance. Le triptyque poursuit sur la voie ouverte par Dupuy et Berberian ou encore Jean-Philippe Peyraud , la voie de l'intimisme, de la vie de tous les jours, mais sur un ton plutôt rose bonbon, malgré quelques tortillements. La vie s'écoule, les rapports se font et se défont, l'évolution amoureuse étant au centre des préoccupations.

annee03
Côté dessins, le trait de Vanyda est, on l'a dit, très empreint d'influences nipponnes. Visages et corps sont suffisamment expressifs. La coloration, quant à elle, est peut être moins savoureuse. Informatisée, elle réserve parfois quelques mauvaises surprises (incrustations photographiques et trames trop flashy). Dans leurs trois albums, les auteurs ont aménagé des passages oniriques très appréciables. C'est l'année du dragon, le signe astrologique chinois de Franck. Dans ses rêveries, Franck s'image donc comme un dragon plutôt cartoon, embarqué dans des aventures symboliques. Pour revenir sur le contenu scénristique, on remarquera que le petit jeu de séduction, du « je t'aime moi non plus » pouvait donner lieu à une série interminable. Heureusement, les auteurs ont respecté leurs délais. On suit Franck pendant son année astrologique et seulement celle là. Duprat et Vanyda ont donc su s'arrêter à temps, évitant ainsi à leur création de s'essouffler.


L'année du dragon est une jolie histoire, qui devrait ravir les amateurs de bandes dessinées du genre quotidien, pour le peu qu'ils ne soient pas allergiques à la romance. Trois albums sortis successivement en 2003, 2004 et 2005 ont donné forme à cette histoire légère et rafraîchissante.


Tome 1 - Franck (2003)
Tome 2 - Bernadette (2004)
Tome 3 - Kim (2005)

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)