Angoulême 2014

/ Article - écrit par plienard, le 21/01/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 6 minute(s) - laisser un commentaire

à quelques jours de la grande messe du 9ème art ...

Du jeudi 30 janvier au dimanche 02 février va s’organiser à Angoulême, préfecture de la Charente, le 41ème festival international de la bande dessinée. Présidé cette année par le hollandais Willem – lauréat du dernier grand prix de festival en 2013 – il va avoir l’honneur de remettre, avec le grand jury, 5 fauves dont celui du meilleur album (Fauve d’or), le prix spécial du jury, le prix de la série et le prix révélation, ainsi que le prix du patrimoine dans la sélection du même nom.


DR.

Un grand jury qui est composé cette année de sept personnes, les journalistes Nicolas Albert, Olivier Mimran et Frédéric Polet, les libraires Charles Ferreira et Jean-Pierre Nakache et représentant le festival Thomas Mourier et Ezilda Tribot.

En termes de prix, il y aura d’autres récompenses dont le prix Cultura remis au terme d’un vote du public parmi huit titres présélectionnés au sein de la sélection officielle, le prix jeunesse déterminé par un jury d’enfants agés de 8 à 12 ans et le fauve Polar attribué par un jury de personnalité. Au total, quatre sélections (sur lesquelles nous reviendrons dans les prochains jours) avec 62 livres en compétition dont 35 dans la sélection officielle, 12 dans la sélection jeunesse, 5 dans la sélection polar et 10 dans la sélection patrimoine.

La cérémonie de remise des prix se tiendra au théâtre d’Angoulême, le dimanche 02 février 2014 à 16h à l’exception du Fauve-prix jeunesse remis le jeudi 30 janvier à 18h. À cette occasion, le prix de la bande dessinée alternative sera décerné.

Mais si le festival ce sont des récompenses, c’est aussi un grand moment culturel qu’il convient de préparer un minimum. Car de nombreuses expositions ou conférences vous sont proposées. Et si vous n’avez pas préparé votre emploi du temps à l’avance, vous risquez de vous trouver fort dépourvu et submergé.

Si le festival est l’occasion de récompenser les meilleurs albums de l’année précédente (en réalité, les parutions entre décembre 2012 et novembre 2013), c’est aussi l’occasion pour un public toujours plus nombreux de découvrir ou redécouvrir des auteurs, des héros ou des séries au travers d’exposition thématiques souvent intéressantes et très bien faites. Cette année, le centenaire de la seconde guerre mondiale et le droit des femmes sont à l’évidence à l’honneur.

LE CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE


DR.

Nous sommes en 2014 et cette année verra de nombreuses manifestations célébrer le centenaire de la grande guerre. Une exposition, Tardi et la grande guerre, « explore l’univers de la grande guerre tel que l’a observé et raconté Jacques Tardi ». Cette exposition lancera symboliquement les commémorations du centenaire. Moins connu, mais témoin de deux conflits mondiaux, Gustave Blanchot dit Gus Bofa (1883-1968) est à l’honneur avec une exposition monographique sur ses 50 ans de carrière.

Le président a lui aussi droit à son exposition avec plus de 150 originaux revenant sur son parcours et son travail teinté d’humour et pouvant apparaître comme provocateur par moment. Dans le même temps, et pendant toute la durée du festival, un atelier d’auteurs néerlandais composera des affiches qui reviendront sur l’actualité et qui seront imprimées et collées dans toute la ville.

DES ANNIVERSAIRES

Le festival c’est l’occasion de fêter les anniversaires de quelques héros célèbres. Ici, c’est l’héroïne Mafalda qui fête ses 50 ans avec la présence de son créateur, l’argentin Quino avec comme décor les différentes pièces de l’appartement où vivent Mafalda et ses parents.


DR.

Dans la série, je fête mon anniversaire, les légendaires profiteront du festival pour célébrer leur 10 années d’existence. Les héros de Patrick Sobral en sont à 16 tomes et a reçu le Fauve - Prix jeunesse 2013.

Parmi les plus vieux magazines jeunesse qui existe, Le journal de Mickey est sans doute unique. 80 années d’existence qui ont vues pas mal de dessinateur français ainsi que quelques personnages faire leur gamme (comme les récents Les profs de Pica et Erroc ou l’élève Ducobu de Godi et Zidrou). Une plongée dans l’enfance pour bon nombre d’entre nous !

Prix de la série 2013, Ernest & Rebecca a aussi droit à son exposition. Mise à l’honneur à de nombreuses reprises dans la sélection officielle avant d’obtenir sa récompense l’année dernière, cette série jeunesse où une petite fille cohabite avec son virus va voir un projecteur braqué un peu plus fort sur elle de manière méritée.

Si des héros ou des séries fêtent leur anniversaire, il en est de même pour la maison d’édition MISMA, maison d’édition emblématique de la création indépendante et récompensée par le prix de la bande dessinée alternative lors du 40ème festival au travers de la revue Dopututto Max. Fondée il y a 10 ans par deux anciens candidats au concours Jeunes Talents, les jumeaux Damien et Guillaume Filliatre exposent sous la forme d’une frise graphique la chronologie de 10 ans de travail.

HOMMAGES AUX FEMMES

Temps fort du week-end, ces deux expositions consacrées aux femmes et aux violences qu’elles ont subies (Exposition Corée) et celles qu’elles subissent toujours et encore avec l’expo En chemin, elle rencontre ... La première, à l’initiative du gouvernement de Corée du Sud revient sur un sujet douloureux de la seconde guerre mondiale lorsque des jeunes femmes ont été enlevées pour servir de « femme de réconfort » aux soldats japonais. La seconde est une initiative éditoriale de la maison d’édition Des ronds dans l’O qui publie des recueils collectifs intitulés En chemin, elle rencontre ... et qui parlent des violences faites aux femmes dans notre société.

CINEMA ET BD, UN COUPLE GAGNANT

Le Transperceneige , album de Lob, Rochette et Legrand est revenu avec succès sur le devant de la scène avec son adaptation au cinéma par le coréen Bong Joon-ho. Une exposition sur le travail de Jean-Marc Rochette débuté il  a plus de 30 ans rassemble aussi quelques images inédites.

 

Un festival encore riche vous attend donc. Il ne faut pas non plus oublier les concerts de dessin (déjà complet le jeudi et vendredi !), le samedi 1er février à 21h le concert de Barbara Carlotti illustré par Christophe Blain et dont on a encore en mémoire l’association pour l’album-CD La fille,  les rencontres internationales avec les auteurs comme Patrick Sobral, Boucq et Herman, Jean-Marc Rochette etc... (pour plus de précision sur les jours et les horaires, je vous invite à aller sur le site du festival ici). Enfin, il reste les dédicaces, peut-être le pire moment pour le vrai fan de bande dessinée à la recherche du graal, de la signature si chère à son cœur. Un moment à prendre avec calme et résignation à toutes occasions.


L'affiche du festival.

Bon courage et bon festival à tous !

 

Exposition Tardi et la grande guerre sur le site Castro

Exposition Gus Bof, l’adieu aux armes sur le site Castro

Exposition Willem, ça c’est de la bande dessinée ! à l’Hôtel Saint Simon

Exposition Mafalda, une petite fille de 50 ans à l’Espace Franquin

Exposition Les Légendaires au c Champs de Mars, Hall 2

Exposition Les 80 ans du Journal de Mickey au parvis de l’hôtel de Ville

Exposition Ernest & Rebecca au Musée d’Angoulême

Exposition En chemin, elle rencontre ... au Tribunal de Grande instance

Exposition  Fleurs qui ne se fanent pas aux Caves du théâtre d’Angoulême

Exposition Misma au musée du papier

Exposition Du Transperceneige à Snowpiercer à l’espace Franquin

 

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse