8.5/10Angel : Révélations dernière année

/ Critique - écrit par riffhifi, le 20/10/2009
Notre verdict : 8.5/10 - Angel intime (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

La jeunesse de Warren Worthington III, comme chacun sait, s'est vue bouleversée par l'éclosion d'une paire d'ailes. La vision qu'en offre le scénariste Roberto Aguirre-Sacasa, chargée de symboles religieux, est magnifiée par le dessin torturé d'Adam Pollina.

On ne compte plus les récits revenant sur les origines de tel ou tel personnage, qui fleurissent ces dernières années au cinéma, en littérature, et en bande dessinée. Il y a près de dix ans, Marvel nous gratifiait déjà de la mini-série Les enfants de l'atome, qui proposait une approche très "Smallville avant l'heure" de la jeunesse des cinq membres fondateurs des X-men, et de leur réunion par leur mentor Charles Xavier. L'an dernier, la collection Marvel Knights s'enrichissait d'une mini-série de cinq numéros consacrés au seul Angel, alors qu'il ne s'appelait encore que Warren Worthington III... Publié cet été chez Panini, le titre mérite qu'on s'y arrête,
aussi bien pour son approche pertinente du personnage que pour sa puissance d'évocation graphique. Une fois n'est pas coutume, le scénario s'avère également parfaitement abordable par un néophyte pur et dur, qui ne risque pas d'y voir une tentative d'embrigadement dans l'univers Marvel.

Warren, jeune lycéen populaire et hautain, a des parents pleins de blé et des cheveux d'une blondeur d'oseille. Ou l'inverse. Alors qu'il s'apprête à passer son bac, il voit son corps changer de manière inquiétante, tandis qu'un illuminé se lance sur ses trousses en compagnie d'une petite fille extralucide. Angel déploiera-t-il ses ailes ?...

Des cinq X-men d'origine, Angel est celui dont la portée mythologique est la plus évidente (Cyclope, malgré son nom, n'entretient qu'un rapport lointain avec son homérique homonyme). Avec sa bonne bouille et sa chevelure, son allure svelte et ses larges ailes blanches, le personnage s'est toujours prêté au jeu des paradoxes : d'abord playboy invétéré (donc loin d'être asexué), puis martyr reconverti en archange de la mort, Warren n'est pourtant qu'un être humain, un mutant issu de la même évolution génétique que ses X-collègues. C'est ce brouillage de pistes entre mysticisme et pragmatisme, entre humanité et foi aveugle, qu'explore dans cette mini-série le scénariste Roberto Aguirre-Sacasa (déjà auteur d'un opus sur Nightcrawler, qui pose des problématiques diamétralement opposées à celles
d'Angel). Baignant dans une éducation religieuse stricte et vieillotte (l'histoire et les dessins entretiennent un doute bienvenu sur la datation exacte des évènements, ce qui est tout à leur honneur), le jeune homme est naturellement mené à s'interroger sur le sens de sa métamorphose, et sur le rapport qu'elle pourrait entretenir avec sa foi.

Loin d'être un traité de philosophie ou de théologie, Angel se concentre sur les relations entre Warren et ses camarades, tout en laissant planer la menace constante du fou meurtrier qui traque le héros. Présenté dès les premières pages à travers un clin d'œil réussi à L'exorciste, ce personnage est celui qui se prête le mieux au style visuel d'Adam Pollina : chez l'artiste, tout individu de moins d'1m90 est un nain, et le poids maximum autorisé est quarante-cinq kilos. Dans ces silhouettes émaciées, difformes, on retrouve l'influence probable d'un Kelley Jones, dont le Batman tout vertical a hanté les pages de DC Comics au cours des années 90. Le style de Pollina n'oublie pas pour autant d'avoir sa personnalité, en s'attachant à la géométrie des décors, à l'aspect tarabiscoté des enluminures et à la création d'une imagerie iconique extrême. Nul doute qu'une partie du lectorat restera hermétique à ses excès, mais les fans apprécieront sa vision résolument originale d'un univers super-héroïque parfois trop codé. Pour ceux-là, Angel est d'ores et déjà un classique.


#1 - The Annunciation / L'annonciation
(juillet 2008)
#2 - Hell night / Une nuit d'enfer (août 2008)
#3 - [sans titre] (septembre 2008)
#4 - Passion Play / La Passion (octobre 2008)
#5 - Graduation-Ascension / L'ascension (novembre 2008)

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6