8/10L'Anatomie du ciel

/ Critique - écrit par iscarioth, le 12/09/2006
Notre verdict : 8/10 - C'est le boulot des journalistes, je leur demanderai des sous ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

L'anatomie du ciel propose un très bel univers graphique et ravira les amateurs d'humour bien placé, basé sur les allusions, le second degré et la dérision.

L'anatomie du ciel est l'une des très grosses surprises graphiques de la rentrée 2006. Un album aux planches impressionnantes, entièrement réalisé dans un crayonné et du lavis gris. Les auteurs, Zoran Penevski (le scénariste) et Ivica Stevanovic (le dessinateur), sont les créateurs de Cadavres exquis, album réputé comme étant le premier roman graphique serbe. Avec l'Anatomie du ciel, ils entament ensemble un nouveau projet : créer plusieurs mondes fantastiques. Une idée alléchante soutenue par la réussite de ce premier album.

43000_250.L'anatomie du ciel fait tout d'abord penser à un album d'héroïc fantasy (l'alliance de deux personnages antagonistes contre une force maléfique, pour accomplir une quête) avant de renvoyer plus franchement à l'univers des contes (le chevalier parti pour la libération de sa belle, le grimoire que seul une tribu peut consulter). L'album marque tout d'abord par des planches impressionnantes de détails, de luminosité et de style. Les personnages sont de délicieuses caricatures. Le prince Stellane, l'un des deux héros, est un grand homme maigre au faciès qui s'allonge démesurément. Son compagnon le gyrgoll Thobie est un petit être hideux au long nez pointu. L'humour se dégage premièrement de l'expressivité et du physique démesuré et détaillé des personnages, mais est aussi généré par des dialogues très portés sur la dérision. Les auteurs ne se sont pas pris au sérieux et n'ont pas tenté de bâtir un conte ambitieux, juste une histoire se jouant et se moquant des codes du genre.
43001_250.

L'histoire est conçue volontairement très classiquement. Nos deux personnages vont de spécialiste en spécialiste en espérant rencontrer quelqu'un capable de les aider à accomplir leur quête. Des personnages secondaires qui défilent, presque tous aussi farfelus les uns que les autres. L'humour se base sur un comique de répétition qui peut devenir assez lourd : chaque rencontre se termine par l'intervention du double maléfique du prince Stellane. Comme dans toutes les histoires du genre, on s'en doute bien, les deux héros trouvent une solution à leur problème par eux mêmes. L'intérêt de L'anatomie du ciel n'est pas le déroulement de l'intrigue, plutôt mince. Le plaisir se prend à deux niveaux. Tout d'abord, on s'émerveille de la qualité de la réalisation graphique proposée. De formidables pleines pages ou doubles pages, un travaillé dans le détail presque infini... Bref, une esthétique merveilleuse. Ensuite, il y a le coté presque parodique, avec un scénario qui accentue au maximum les passages de dérision, sans pour autant donner dans la bouffonnade.

L'anatomie du ciel propose donc un très bel univers graphique et ravira les amateurs d'humour bien placé, basé sur les allusions, le second degré et la dérision. Le scénario reprend les grands clichés du genre pour s'en amuser. Le double maléfique de Stellane rattrape puis perd ce dernier onze fois en soixante-dix pages ! La redondance peut déplaire mais l'histoire est vraisemblablement trop courte pour agacer réellement sur ce point. Il faut, pour apprécier l'album, savoir attacher de l'importance à la forme (dessins et humour) plutôt qu'au fond (le scénario, qui n'a pas pour objectif de renouveler le genre).

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre