5.5/10American Splendor - Volume 3

/ Critique - écrit par plienard, le 25/10/2011
Notre verdict : 5.5/10 - Plus belle la vie ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le troisième volume sur la vie d'Harvey Pekar est sorti au mois de septembre 2011 aux éditions çà et Là. Aux dessins, on retrouve de nombreux artistes comme Robert Crumb, Joe Sacco, Gary Dumm pour les plus célèbres...

De l’avis de l’auteur, Harvey Pekar, « la vie ordinaire, c’est un truc assez complexe ». Vous ne le savez peut-être pas, mais ce monsieur est un des pionniers de l’autobiographie en bande dessinée. Américain, mort en juillet 2010 à 71 ans, c’est après une rencontre avec le dessinateur Robert Crumb qu’il découvre la bande dessinée underground américaine.


DR.
American splendor
est un projet dans lequel Harvey Pekar se met en scène et surtout raconte sa vie. C’est une autobiographie, quoi ! Mais incapable de dessiner, il fait appel aux dessinateurs Robert Crumb, Gary Dumm et Greg Budgett, avant que la fine fleur de la scène indépendante américaine n’y participe.

C’est ici le troisième volume de sa vie, contenant des histoires parues entre 1992 et 2004. On y découvre un Pekar malade du cancer, un peu schizophrène, doutant de tout et surtout de lui. Démarrer par ce troisième volume est un peu compliqué car le début, consacré à sa maladie est un peu violent dans le sens où cela n’a pas forcément beaucoup d’intérêt. De plus, le changement de dessinateur entre chaque histoire ne permet pas toujours de s’appuyer dessus. Mais, peu à peu, on s’intéresse à cet homme, à son histoire. Il est un peu la photo (« limitée ») d’une certaine Amérique.

Cet American splendor recèle tous les défauts et toutes les qualités d’une autobiographie. S’il n’y a pas forcément beaucoup d’intérêt à suivre la vie d’une personne lambda, cela a aussi le mérite de raconter une époque, de faire un instantané sur une société selon la vision d’un auteur. Il faut aussi un certain talent pour se raconter, et il est évident qu’Harvey Pekar l’a. Et si vous voulez connaître sa vie, sa vue de la société, il y a trois volumes qui y sont consacrées et que les éditions çà et là vous permettent de découvrir.


Je vous rassure, ce n'est pas l'homme invisible quiii.... Pardon, je sors !

A découvrir
Sambre
Sambre
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
V pour Vendetta
V pour Vendetta