9/10American Born Chinese : Histoire d'un Chinois d'Amérique

/ Critique - écrit par JC, le 17/09/2007
Notre verdict : 9/10 - Où Optimus Prime sert de support philosophique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

De ce sujet simple, et dira-t-on maintes fois rebattu, Gene Luen Yang a réussi à produire une fable déconcertante de subtilité mature et détachée.

Et si un des événements majeurs de la rentrée littéraire était la sortie d'American Born Chinese (ABC), autofiction de Gene Luen Yang ? Publié en septembre 2006 aux Etats-Unis, le volume de 240 pages a remporté une tripotée de distinctions outre-Atlantique. Il s'est même payé le luxe d'être le premier album de bd cité comme finaliste du prestigieux National Book Award. Apparu dans les rayonnages français le 24 août dernier, ABC l'intrigant se donne enfin au jugement.

Just moving as ABC

American Born Chinese emprunte trois chemins. D'abord le récit de Jin Wang, jeune garçon américain d'origine chinoise découvrant le racisme et les brimades dans sa nouvelle école située dans une banlieue californienne WASP. Puis l'histoire de Danny recevant la visite annuelle de son cousin Shing-Tok, catalyseur des pires stéréotypes sur les Asiatiques. Et enfin une version modernisée du Voyage en Occident, un classique de la littérature chinoise à propos du Roi Singe qui s'échina à devenir un dieu.

Trois chemins qui se rejoindront en un seul fil conducteur : la quête d'identité des jeunes Américains d'origine chinoise constamment sur la brèche entre deux cultures. Au fil de la lecture, on comprend très vite que le Roi Singe et Danny ne sont que les avatars de Jin Wang. Comme eux, le jeune garçon tente d'oublier ce qu'il est, qui il est. Avant de découvrir qu'il est impossible de renier son identité.

De ce sujet simple, et dira-t-on maintes fois rebattu, Gene Luen Yang a réussi à produire une fable déconcertante de subtilité mature et détachée. L'auteur se livre avec humour, générosité, humilité mais surtout pudeur. Au lecteur seul d'établir les connexions entre les situations exposées par Yang et sa propre histoire.

Car s'il est sûr qu'American Born Chinese touchera d'abord les "bananes" (jaune dehors, blanc dedans) puis les minorités en général, le one-shot ouvre sur un univers bien plus profond : l'acceptation de soi et le passage à l'âge adulte. Petit bijou malin entre culture pop et récit initiatique, American Born Chinese murmure un message universel au creux du cœur. Le genre d'ouvrage qu'on désire conserver pour aider ses enfants à grandir, quand le temps sera venu. Rehaussé par un graphisme limpide en ligne claire et un humour salutaire, American Born Chinese est le phénomène promis. A ne pas manquer.

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta