6.5/10Alter Ego - Park

/ Critique - écrit par plienard, le 31/08/2011
Notre verdict : 6.5/10 - Park sans attraction (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Park est retenu prisonnier sur une île paradisiaque avec deux superbes filles. Ce quatrième album d’Alter Ego apporte une pierre supplémentaire à l’édifice imaginé par Lapierre et Reners, mais on s’y ennuie un peu.

Park est un jeune Coréen qui vit heureux dans un hôtel sur une île paradisiaque, en compagnie de deux superbes jeunes femmes, Zélia et Marina.
DR.
Logés, nourris, la seule question à se poser est de savoir si on va à la plage ou à la piscine. Pourtant, un jour, Park ne boit pas le verre qu’on lui sert et c’est alors que la vérité va apparaître. Le paradis n’est peut-être rien d’autre qu’un enfer !

Quatrième « one-shot » de la série Alter Ego, on découvre le personnage de Park (entrevu dans l’album consacré à Fouad) et alter-ego de Noah (prochain album). Si on connaît la trame générale : une découverte scientifique gardée secrète à révéler que certains individus étaient liés les uns aux autres par des flux d’énergie. Ces individus sont des alter-egos et la disparition d’un des « autres » entraine la dégradation de leur santé, voire la mort si tous les alter-egos meurent. Mais que vient faire Park dans cette histoire ? Et qui est Noah ? Je vous laisse le découvrir mais ce dernier n’a rien à voir avec la personnalité préférée des français.


DR.
Au dessin, on retrouve le duo Reynès et Benéteau, qui se sont occupés des albums Camille et Fouad. Un trait classique et des couleurs chaudes, qui réussissent à faire comprendre aux lecteurs les situations, les interrogations de Park et ses visions. Et si bon nombre de cases sont sans paroles, ce qui ralentit passablement l’action, cela met le lecteur dans la situation du personnage principal. Comme lui, on se demande ce qui arrive, d’où viennent ces visions. Le problème, c’est que Park prend conscience plus rapidement de la situation que nous ce qui fait que l’on est un peu vexé de ne pas avoir compris. On est sans cesse en retard et on a l’impression de ne pas comprendre son comportement.

Au final, si l’on s’immerge rapidement dans l’histoire, on ne parvient pas à s’identifier au personnage et surtout sa décision finale, si elle est compréhensible, est un peu abrupte et égoïste. Le lecteur reste un peu sur sa fin car on ne connaît jamais la réaction adverse, le focus étant toujours sur Park et ce qui ne permet pas de donner beaucoup de rebondissement. Du coup, on s’ennuie un peu malgré la beauté des images et la fin originale.


DR.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta