7/10J'ai pas tué De Gaulle mais ça a bien failli...

/ Critique - écrit par plienard, le 16/07/2010
Notre verdict : 7/10 - Manuel du petit truand (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Jean Paul, un jeune homme qui s'ennuie à Ruméville, petite ville de l'Est de la France, part à Paris pour se faire oublier. Entre galères et mauvaises fréquentations, le jeune homme va devenir un acteur, bien involontaire, de l'Histoire française.

Jean Paul vit à Ruméville, dans l'Est de la France et s'y ennuie comme un rat mort. Comme il le dit, « il rumine ». On est dans les années où l'OAS commence à faire parler d'elle.
Il rencontre Fabien, un jeune étudiant qui est un peu « énervé », qui ne jure que par l'Algérie française. Jean Paul travaille dans un garage, et se fait virer après avoir un peu trop profité de la voiture d'un client. Il part donc pour la capitale pour se faire oublier. Il y rencontre un vendeur de voiture véreux qui lui propose de faire de l'argent facile, en volant les voitures récemment achetées par ses clients.

Bruno Heitz nous raconte l'histoire d'un mec qui n'a pas de diplôme, qui s'ennuie et qui tourne mal. Non ce n'est pas l'histoire de la jeunesse actuelle mais bel et bien celle d'un jeune adulte qui galère pendant les années de Gaulle. Ou comment, on peut basculer dans le terrorisme sans le vouloir (même si ça se discute).


On suit l'itinéraire d'un jeune pas gâté qui ne s'intéresse à rien, et auquel les parents ne croient pas et prennent même pour un délinquant. Il faut dire qu'il n'a vraiment pas beaucoup de chance : personne ne veut l'embaucher car il a un casier judiciaire et ses connaissances ne sont pas vraiment recommandables. Heureusement, les clubs privés et leurs hôtesses existent et permettent de le soulager (sans mauvais jeux de mots) de ses problèmes.

L'auteur a-t-il voulu montrer comment on bascule facilement du mauvais côté de la barrière ? Il faudrait lui demander. En tout cas, l'album pose la réflexion sur les causes qui amènent les gens à faire ce qu'ils font. Ça c'est pour le côté intellectuel de la critique. Ou sinon l'intérêt est de savoir comment il va être amené à jouer un rôle dans l'attentat du Petit Clamart, et ensuite comment il ne va pas y participer. Tout cela vous tient les deux tiers de l'album avant une conclusion souriante.

A découvrir
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6