Affaire Vilebrequin : le tribunal de Rennes donne raison aux auteurs

/ Actualité - écrit par Amiral, le 20/09/2007

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - 2 réactions

L'affaire avait été beaucoup médiatisé sur internet. Les éditions Casterman avaient édité Vilebrequin, une bande dessinée réalisée par Obion et Arnaud le Gouëfflec. Cependant les ouvrages connurent un défaut d'impression sabotant le travail de ses auteurs. Casterman refusant de retirer les produits des rayons, Obion et le Gouëfflec avaient saisi le tribunal de Grande Instance de Rennes pour en interdire les ventes.

Face à la colère de ce duo artistique, Casterman avait pourtant montré patte blanche en retirant 6769 exemplaires défectueux et en proposant aux 4000 lecteurs ayant acheté cette première édition de les échanger. Les éditeurs avaient effectué une réimpression à la pagination parfaite et l'encrage conforme (du noir et blanc à la place d'un improbable gris). Mais le dessinateur et le scénariste ont exigé 8000 euros de dommages et intérêt et 1500 euros au dépens.

Le TGI de Rennes a tranché en leur faveur « La comparaison entre les deux exemplaires de l'ouvrage, résultant de la première impression contestée puis la nouvelle impression établit de façon certaine qu'il a été, lors de la première impression, porté atteinte aux droits des auteurs sur leur œuvre », en condamnant Casterman à verser 4000 euros de dommages et intérêts ainsi que 1200 euros de dépens.

Une première victoire pour les créateurs de Vilebrequin. Prenant un mal pour un bien, cette affaire leur aura donné l'opportunité de jouir d'une certaine publicité.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6