5/10Ace-face / Les aventures de Jack & Max

/ Critique - écrit par plienard, le 26/06/2011
Notre verdict : 5/10 - comics underground (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Deux types de super-héros dans un seul bouquin, cet hommage satirique est à la fois plaisant et grinçant. Dans un style underground, un public assez large devrait y trouver son compte.

Ace-face est un nouveau super-héros. Né sans bras, son oncle scientifique lui fabrique des bras bioniques d’adultes. Si ceux-ci lui procurent une force surhumaine, ils lui infligent surtout une enfance difficile où il sera l’objet et railleries et de sobriquets.


Ace-face.
Jack et Max sont deux garnements qui passent leur vie à se battre au grand dam de leur parent. Max est toujours le détonateur de leur dispute. Quand Jack veut lire tranquillement un livre, max vient lui pêter à la figure. Rien de grave à priori, sauf que les deux gamins ont des supers pouvoirs et ils ne se privent pas pour les utiliser. La télékinésie pour Jack et la téléportation pour Max. En même temps, quand on est les fils du maître du temps ...

Colin Turney est professeur dans un collège. Il a eu une enfance difficile avec ses trop grand bras. Et s’il décide de combattre le crime grâce à sa force herculéenne, il lui faudra un nom de super héros. Ce sera Ace-face, en hommage à une chanson des Who. On suivra, dans cet album, son adolescence, ses combats dantesques contre le professeur Fünhauser ou encore Meegal. Il décide pourtant d’arrêter à la naissance de son fils, Stuart.

Le mod, apocope de modernist, est une subculture née à Londres dans les années 50 et connaît un véritablement essor dans les années 60. Sa philosophie est un mode de vie festif avec une obsession pour le style vestimentaire et physique ainsi que le style de musique tels que le Blues, la Soul et le R’n’B. Les groupes cultes sont les Who, The small faces ou encore The birds.

Cet album est un double livre. Hommage humoristique aux comics et au super héros, on a Ace-face au bras bionique et Jack et Max, deux frères insupportables. La mise en page permet de ne pas se tromper d’histoire avec une couverture rouge (recto) pour Ace-face et une couverture bleue (verso) pour Jack et Max. Il suffit de retourner le livre pour lire l’une ou l’autre des histoires.

Deux types de super-héros dans un seul bouquin, cet hommage satirique est à la fois plaisant et grinçant. Dans un style underground, un public assez large devrait y trouver son compte. Entre ceux qui aiment les super-héros et ceux qui aiment le côté intelllo des bandes dessinées élitistes, il y a un monde que l’auteur a osé franchir. À lire pour voir.


Jack et Max.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse