7/10Abby et Walton, Fang T1, Genius T1, Orepia T1

/ Critique - écrit par Cirriana, le 04/11/2021
Notre verdict : 7/10 - Il y en a pour tous les goûts

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : [phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 334: Invalid argument supplied for foreach()
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 341: Invalid argument supplied for foreach()

Cette fois, on vous parle de fée outrancière, de jeune fille de la haut', de robot affectueux et de renarde aiguisée.

Abby et Walton chez Delcourt : 7/10

 

 

Voici Abby, jeune fille de haute société coincée dans les conventions sociales de 1853. Coincée, elle l'est aussi géographiquement : dans un bel hôtel anglais toujours désert. Son ennui la pousse à la curiosité et il n'est pas toujours bon de forcer des portes fermées à double tour. Abby va donc faire la connaissance de Walton un fantôme collant, bavard et manquant franchement de qualité.

Se débarrasser de son pot de colle va devenir son obsession et cela va la plonger dans de drôles d'aventures !

 

Drôle, voir même carnavalesque c'est un peu l'adjectif sur tout ce qui entoure cette histoire. C'est plein de magie mignonne, de monstres drôles et fantasques, on passe un bon moment à suivre cette petite tête blonde dans ses aventures. Une bonne BD pour un enfant qui aura envie de se plonger dans un monde de magie et d'humour.
DR.

 

Fang T1 : chasseuse de démons chez les humanoïdes associés : 7/10

 

Voilà une belle couverture accrocheuse : dans l’ombre des ours mastodontes trotte une renarde tout juste éclairée et au regard déterminé. Mais qui est-elle ?
Elle rigole pas trop la petite.

 

 

On découvre Fang, renarde et chasseuse de démons anthropomorphes. On découvre petit à petit ses talents voir son devoir, sa quête de rédemption… on parcourt donc la Chine médiévale sous les traits d’un joli conte. Les dessins à l’aquarelle servent parfaitement le scénario de ce début de série où s’affronte le bien et le mal. Mais tout est plus compliqué qu’il n’y paraît au premier coup d’œil, votre voisin, votre mari peut être un démon qui a pris son apparence et n’attend que le bon moment pour vous dévorer, la méfiance est donc légion.
t'es mal mon vieux.

 

On aime les personnages bien campés, surprenants et pittoresques. Seul le 2eme combat traîne un peu en longueur, mais on pardonnera cette longueur car tout de ce premier tome tient sa promesse.

De manière globale, on saluera l’impertinence et l’humour de notre héroïne, le style vif et sautillant du récit ainsi que la richesse des détails, des environnements et des costumes médiévaux.
Il a faim le monstre...

 

Aux amateurs de fantaisie médiévale, lisez ce premier titre qui annonce une série riche par ses détails et ses rebondissements.
...et elle, elle est fachée.

 

Genius t1 - un robot pas comme les autres. Glenat : 6/10

 

Genius et Max deux êtres aussi pommés l'un que l'autre. Max adolescent d'un père très riche mais toujours pris par son travail et d'une mère complètement absente. Genius dernier né de la robotique humanoïde parachuté dans l'univers de Max mais qui en a un peu trop sous le capot.
Coucou jeune premier.

 

Voilà nos deux protagonistes qui vont apprendre à se découvrir et à se protéger des événements de la vie. Clairement Genius ne réinvente pas le concept du robot trop performant qui peut vriller d’un instant à l'autre. Mais la relation qui se tisse avec Max est une jolie histoire qui fera sûrement rêver certains ados. Car qui n'a pas rêver d'avoir un robot qui range sa chambre, qui fait ses devoirs et qui vous défend contre les vilains ?

 
Il a pas l'air content le petit.

 

Bref, on aime ce titre pour ce lien robot - adolescent sans en attendre non plus un renouvellement du genre. Ça se lit vite et bien, sans encombre. Le trait est simple et efficace, les couleurs sont modernes et reflètent un avenir proche. Un tome 2 est à venir.
Même pas en rêve.

 

Orepia t1 - l'héritier de Atlantis chez Soleil : 6/10

 

Une nouvelle série fantastique qui n'a pas oublié ni la vulgarité ni la violence.

 
Il va se faire défoncer s'il continue.

 

Embarquez avec la petite troupe d'Adhemar composée de tout ce que le continent peu avoir en diversité d'espèces : une fée, un orc, un elfe, un humain, un limier … tous liés par la passion du combat.

Ces fiers combattants comptent quitter le champ de bataille d'une guerre perdue d'avance et vont aller de rencontres en assassinats. Offrant leurs services aux plus riches c'est bien leurs forces qui resident dans leurs diversités et leurs caractères mal assortis qui nous fera le plus souvent sourire, leurs penchant pour tous les extrêmes : vulgarité, violence, sexe et alcool seront aussi au rendez-vous.


L'honneur est il plus important que l'argent? Vous avez 3 heures.

 

Bref, tous les ingrédients sont présents pour y plonger la tête la première. Après je n'ai pas eu ce petit déclic qui me fait m'attacher aux personnages. J'ai bien souri à deux trois reparties mais il manque ce petit plus qui fait les grandes séries. Pourtant le dessin est impeccable, la colorisation est bien réalisée, les combats sont vifs et rapides.

 
Aïe.

 

Je prends le parti que ce début de série saura se bonifier avec le temps.
Aïe  encore.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse