8.5/10A boire et à manger - Tome 2 - Les pieds dans le plat

/ Critique - écrit par hiddenplace, le 14/01/2013
Notre verdict : 8.5/10 - Goûte d'abord ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

L'an dernier sortait dans toutes les bonnes crèmeries le premier opus de l'édition papier des frasques culinaires de Guillaume Long, issues de son blog : A boire et à Manger. Voici donc la suite de ces aventures dans le tome 2, sous-titré Les pieds dans le plat. Le concept reste le même : faire découvrir une nouvelle facette de la cuisine à un large panel de lecteurs (simples amateurs ou fins gourmets) sous forme de récits autobiographiques, de recettes ou de petits épisodes documentaires, le tout en bande dessinée. On est donc particulièrement impatient de retrouver de nouvelles aventures et de parfaire notre tambouille, surtout que ce matériau de base est quasiment inépuisable.


Dessin de Guillaume Long, issu de A boire et à manger tome 2 : Les pieds dans le plat, éditions Gallimard

Comme d'habitude, Guillaume Long organise son recueil sur un rythme intéressant et autour d'une succession de planches éclectiques. Comme l'indique le sommaire, nous pouvons donc piocher parmi, pèle mêle, des recettes illustrées, des chroniques croustillantes lors de voyages (un périple littéralement alléchant en Suède notamment) ou d'expériences inédites : visite d'une brasserie de bière, ou encore confection d'un plat en direct d'une émission de radio. L'atout principal du concept d'ABAM (pour les intimes) ne change pas d'un iota : celui-ci peut aussi bien faire office de guide sur votre table de travail, consultable par bribe au moment opportun, que se lire d'une traite comme une bande dessinée ordinaire. Le récit autobiographique reste le meilleur vecteur pour toucher le lecteur qui s'identifiera dans beaucoup de situations, il contourne les idées reçues et tourne en dérision les maladresses du débutant ou les expériences malheureuses en cuisine. Les clins d’œil ou petits apartés nous rendent le personnage - soit l'auteur comme c'est autobio - attachant, puisqu'on sent s'opérer en lui un constant combat entre purisme gastronomique et esprit bon vivant et anti prise de tête (voir le running gag de la course au Burger King en Suède). Il s'adresse même aux gourmands en culotte courte en leur proposant des modèles de répartie à l'encontre des phrases clichés prononcées par les adultes quand ils chipotent à table (« Mange ta soupe, ça fait grandir », « Pense aux petits Africains qui meurent de faim », etc). L'authenticité et la vraie passion pour la bonne chère sont les points communs qui relient tous ces registres culinaires. On retrouve également disséminés entre deux histoires les strips du personnage récurrent Pépé Roni qui introduit avec humour au néophyte les mots de vocabulaire pointus du domaine culinaire, tels que « fraiser une pâte », une « araignée » ou une « mandoline ».

A boire et à manger - Tome 2 - Les pieds dans le plat(Franche-Comté en force !) Dessin de Guillaume Long, issu de A boire et à manger tome 2 : Les pieds dans le plat, éditions Gallimard

Le dessin de Guillaume Long, toujours rondouillard et attachant, continue de s'étoffer dans la précision documentaire que nécessitent la représentation des aliments, les scènes de voyages ou de chroniques du quotidien, qui sont d'ailleurs plus proches du carnet de croquis. L'ensemble reste graphiquement très didactique, sans perdre le mordant d'une narration séquentielle, avec ses dialogues et seconds niveaux de lecture amusants. Le recueil évite d'ailleurs l'écueil de la monotonie et permet visuellement de bien se repérer entre les différents registres, puisque les planches présentent des compositions très diversifiées suivant qu'il s'agisse de recettes, de carnets de voyages, de chroniques ou d'inventaires. Il est même clairement divisé en quatre parties distinctes en fonction de la cuisine de chaque saison. Les expériences un peu extraordinaires prennent vie sur des pages de couleur ocre qui rendent justice à l'aspect « reportage sur carnet de croquis ». En outre, une petite signalétique graphique permet de reconnaître en tête des planches le niveau de difficulté ou le genre du récit qui va suivre (autobio, chronique de resto, inventaire etc.) Et comme toujours, la prouesse du concept qu'est A boire et à manger est au rendez-vous, à savoir parvenir à mettre l'eau à la bouche et déclencher une irrépressible envie de passer derrière les fourneaux.

Deuxième opus issu du blog culinaire de Guillaume Long, ce A boire et à Manger : les pieds dans le plat remplit tout aussi bien sa promesse de bonnes idées, de moments savoureux, drôles et instructifs, et de tranches de vie en lesquelles s'identifieront les gourmands et les amateurs de bonne chère. Après cette lecture, la recette des « vraies » pâtes carbonara ou du gratin de courge spaghetti n'auront plus de secrets pour vous, et les épinards et les salsifis deviendront vos meilleurs amis (on l'espère !).

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6