Delcourt - Walking Dead, Spawn, Damned et Big Man Plans

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 27/04/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Quatre comics qui ne vont pas faire dans la dentelle ! Quatre styles et quatre ambiances qui savent prendre le lecteur aux tripes !

Walking Dead - Tome 25 - Sang pour Sang - 8/10

Une chose est sûre avec Walking Dead, le lecteur peut s'attendre à tout ! Au détour d'une rue, au milieu d'un dialogue détendu, n'importe où, n'importe quand, Robert Kirkman peut tout faire exploser. A la fin du tome précédent, il a laissé une douzaine de personnages morts, la tête sur une pique. Il a pris des seconds couteaux mais également des personnages importants ! Ezekiel et Rosita ont ainsi ajouté leur nom au mémorial de la série. La vengeance est cependant un plat qui se mange froid et Rick va tenter de faire comprendre l'expression à son "peuple". Tâche pas facile et cela va être l'occasion de revoir notre bon ami Neagan dans une séquence que l'on adore ! (j'adore ce personnage alors je suis peut être moins objectif dès qu'il apparaît). Kirkman en profite pour nous donner une petite leçon de politique et il mène sa barque avec brio. Il parvient à équilibrer réflexion et action. D'habitude, on a des tomes bien séparés entre préparation et action. Ici, on aura un peu des deux et cela fonctionne bien. Visuellement, Adlard est toujours affûté. Les visages sont expressifs, les sentiments de rage, de détresse ou de détermination sont bien retranscrits. Une chose est sûre, la suite promet son lot de retournement !

 

Spawn renaissance - Tome 01 - 8/10


DR.

Quand Todd McFarlane a monté Image Comics avec ses amis, il a fait de Spawn, l'un de ses plus grands représentants. Depuis, le soldat infernal a fait bien du chemin sur l'échiquier de la bataille entre le paradis et l'enfer. Il a même choisi de... Sortir du jeu ! Al Simmons dit "Spawn" est donc mort et il a été remplacé un temps parJim Downing. La nature a horreur du vide. Cependant, après le sacrifice de Jim, il fallait trouver une solution. Dieu est ainsi intervenu et il a convaincu Spawn de reprendre les armes. Spawn est de retour et il est énervé. En effet, on ne touche pas à Wanda (son ex-femme) ! McFarlane, Jenkins et Meyers font ainsi ce que tout le monde attendait ! Il font revenir Al Simmons ! Ils ont trouvé un levier et ils l'ont utilisé avec brio ! L'album présente bien les choses et on replonge dans l'univers Spawn avec un grand intérêt. Les nouveaux venus ne seront pas perdus puisque tout est fait pour mettre le lecteur au courant des principaux faits. Visuellement, c'est très propre. Les pouvoirs s'enchaînent avec classe et le feu, élément important de l'univers Spawn, est plus vivant que jamais ! Petit bémol à mon sens, le nouveau look de Spawn, avec ses petites dents sur le visage, est un peu "too much" mais il faut bien trouver à redire !

 

 

Big Man Plans - 8.5/10


DR.

Tim Wiesch et Eric Powell sortent ici un récit coup de poing ! Si Powell vous dit quelque chose, c'est normal, il est l'homme derrière The Goon ! La série menée à cent à l'heure aussi violente que drôle (si vous aimez l'humour noir). Ici, les deux hommes nous racontent l'histoire tragique et violente d'un homme de petite taille qui est bien décidé à ne jamais se laisser marcher dessus. Le monde entier a décidé de lui en faire baver mais il compte bien rendre les coups ! Il revient dans son village natal et il n'est pas là pour le tourisme ! Il a une vengeance à mener et il va le faire part tous les moyens à sa disposition ! Difficile de ne pas en dire plus mais il faut laisser intact le scénario. Ce dernier est puissant, brutal, révoltant mais il montre toute la force d'un homme face à l'injustice. L'histoire est saisissante mais elle est destiné à un public averti. Vous allez aimé mais vous garderez un goût amer dans la bouche. Vous pourrez presque sentir la rage qui brûle au fond du héros. Visuellement, le dessin est à la hauteur de l'histoire. Il vous mettra encore plus au diapason avec ce héros que l'on aimerait un jour revoir.

 

 

Damned - 7/10


DR.

Un autre récit complet pour finir cet article. Plus "léger" mais tout aussi prenant, un polar comme on les aime, signé Steven Grant. Il nous raconte l'histoire de Mick Thorne. Ce n'est pas un gentil garçon et sa sortie de prison n'est pas un nouveau départ pour lui. Il a fait une promesse et il compte l'honorer. Pour cela, il n'a aucun indice sauf une ville. C'est grand mais vu son passif et sa subtilité, il ne tarde pas à être "aiguiller". Mine de rien, l'ambiance sombre, le personnage fidèle à sa ligne de conduite et l'aspect corrompu de la ville, participent à la création d'un récit haut en couleurs et en surprise. Mick Zeck est le dessinateur de l'album et son travail rappelle les comics du milieu des années 80. C'est sympa visuellement mais cela manque un peu de surprise sur ce point. Néanmoins, malgré cette déception, le scénario va vous surprendre et le rythme des surprises va aller crescendo. Un bon point qui montre bien qu'une situation à priori simple peut cacher des trésors de subtilités. Si vous aimez les classiques et l'ambiance polar des 80's, vous ne serez pas déçu.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse