Delcourt - Le retour des héros !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 26/01/2015

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Que cela soit Rick Grimes ou un héros de la Belle Epoque, ils sont de retour ! Rick doit gérer sa ville, les zombies, un fils ado et de nouvelles menaces tandis que Théo va devoir retrouver l'assassin de son père, lutter contre un coeur défaillant et des ennemis retorses !

The Walking Dead – Tome 22 – Une nouvelle vie  - 8.5/10


DR.

 

Nous avions laissé Rick et son groupe de survivants en pleine guerre dans le dernier tome. L’union des trois villes et l’abnégation de Rick sont parvenues, au terme de cette axe scénaristique, à vaincre les Sauveurs et à emprisonner son leader. Dans ce nouvel album, Kirkman et Adlard nous présentent un monde qui vit en paix depuis quelques années. Rick arbore maintenant un crâne rasé et une barbe qui rappelle un peu Russel Crowe dans Noé. Il vit toujours avec Andréa et maintenant, il doit aider son fils Carl, en pleine adolescence, a entré en apprentissage pour devenir forgeron. Au milieu de ce monde pacifié, deux évènements vont venir bousculer la vie de nos héros. D’abord, l’arrivée de nouveaux survivants qui sont aussi curieux que méfiants. Ensuite, une nouvelle menace se dessine mais je laisse le soin à Kirkman de vous surprendre. En tout cas, le plaisir de retrouver les différents personnages est là. Tous ne sont pas encore apparus comme Michonne mais il est difficile de ne pas être content pour eux lorsque l’on découvre ce monde en paix. Dans le même temps, l’auteur parvient à conserver la peur permanente qui est l’une des marques de fabrique de la série. En effet, tout est fragile et l’expérience nous a déjà prouver qu’aucun personnage n’était à l’abri. Une nouvelle histoire accrocheuse qui se laisse dévorer avec plaisir.

L’œil de la nuit – Tome 1 – Ami du mystère – 8/10

Serge Lehman et Gess se connaissent depuis La Brigade Chimérique dans laquelle ils posaient les jalons de notre héros Théo Sinclair qui vit dans un monde proche de la Ligue d’Alan Moore mais côté français. On y retrouve Clémenceau aux côtés de Lupins mais ce qui nous intéresse ici, ce sera le destin de Théo. Aristocrate, fils d’un grand commandant de marine, il aspire à un avenir grandiose malgré un problème de cœur qui l’affaiblit. Lorsque son père meurt assassiné, il décide, contre l’avis des militaires qui enquêtent, de découvrir la vérité. Au fil du récit, Théo va, petit à petit, se découvrir un courage et une hardiesse qui semblent le destiner au rôle du Nyctalope. Néanmoins, Théo a du chemin à parcourir car il a beau être malin, physiquement il en prend pour son grade. Cependant, Lehman le fait grandir tout en nous faisant voyager dans cet univers Steampunk qu’il maîtrise à merveille. Gess de son côté à un style proche de Moore mais il manque encore dans cet album une certaine substance qui donnerait au dessin une vie encore plus forte. Il est clair que nous avons un bon point de départ et tout un monde qui ne demande qu’à s’ouvrir devant nous. Un récit mené tambours battants où les références historiques et littéraires pullulent pour notre plus grande joie.

 
DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse