7/10Vor chez Casterman

/ Critique - écrit par plienard, le 16/04/2014
Notre verdict : 7/10 - un Vor-ien ?

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Une bonne BD de truand chez Casterman par un spécialiste du sujet.

La mafia géorgienne est à l’honneur en ce moment dans les médias. Après la troisième saison de Braquo (sur Canal +), il en est de nouveau question avec une nouvelle série de bande dessinée chez Casterman, Vor.


DR.

Vor est le titre donné au parrain dans la mafia géorgienne. Il s’obtient après avoir acquis ses lettres de noblesses au cours d’épreuves (prisons et missions) et est donné par les autres parrains. Tariel, après avoir passé huit années dans la prison de Koutaïssi en Géorgie, entend bien devenir le nouveau Vor. Il estime remplir les conditions, mais la loi anti-Vor du gouvernement géorgien repousse son sacre. Il va alors partir en France, remplir quelques missions comme le conflit avec un autre clan.

Jérôme Pierrat est le scénariste de cette bande dessinée musclée. Journaliste indépendant, spécialiste du grand banditisme, il a notamment collaboré à la saison 3 de Braquo et signé quelques documentaires comme Marseille Gangsters (5 février 2014 sur Canal +). Le  monsieur sait donc de quoi il parle et il a trouvé en la personne de Vincent Burgmeister le parfait moyen d’expression avec un dessin réaliste et des cadrages très cinématographiques.

Une BD coup de poing qui réussit à nous donner de l’empathie pour un gangster, en nous montrant son état d’esprit, sa droiture dans la loi de la mafia géorgienne qui suit quelques règles. On attend la suite.


DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse