Delcourt - Snoopy et Rick Grimes : deux façons d'aborder la psychologie !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 27/06/2014

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Delcourt nous montre que l'âme humaine peut être étudiée sous différents angles. Snoopy ou les zombies, vous avez le choix mais vous pouvez aussi choisir les deux !

Snoopy et le petit monde des Peanuts – Tome 1 – 9/10


Toit toit mon toit !

 

Snoopy fait partie de ces personnages emblématiques de la bande dessinée que l’on a nul besoin de présenter. Le beagle le plus philosophe revient dans une intégrale reprenant ses péripéties de 1970 et 1971. L’initiative de Delcourt est donc le moment parfait pour se replonger dans le monde des Peanuts créé par Schulz en 1950, Snoopy et ses acolytes ont su conquérir le public. L’album que nous découvrons reprend donc une période faste de la vie de nos héros et chaque personnage est déjà présent à cette période. Ce qui me séduit dans leurs histoires (entre autre), c’est ce ton adulte mis dans la bouche d’enfant ou de chien. Charlie Brown en pleine introspection sur les femmes ou encore Snoopy écrivant son fameux roman, ce sont des éléments d’une efficacité redoutable. Dans un genre plus absurde, c’est un élément de séduction dans la série japonaise Crayon Shin Chan. Ainsi, à travers les yeux des Peanuts, on découvre également les multiples facettes de la psyché humaine. On passe donc un excellent moment en compagnie de Snoopy et c’est un album que petits et grands sauront apprécier de multiples façons.

The Walking Dead – Tome 20 – Guerre Totale – 9/10

Toujours dans le domaine des rapports humains mais en version plus apocalyptique, Kirkman et Adlard sont de retours pour ce nouvel album de The Walking Dead. Negan nous avait promis une guerre et bien, nous sommes en plein dedans. Les Sauveurs sont donc dans la ligne de mire de Rick qui a su unir les trois autres communautés afin de stopper la folie de Negan. Rick prend donc l’offensive et elle ne manque pas de punch. Cependant, notre vilain préféré ne va pas se laisser faire et comme il pourrait le dire, il compte bien montrer à Rick qu’il a la plus grosse ! Sur le fond, Kirkman propose un conflit sans commune mesure avec les aventures précédentes. S’il distille ça et là des ambitions pour le futur, il conserve sa ligne de conduite dans laquelle n’importe qui peut mourir n’importe quand. Une guerre où le champ de bataille est truffé de zombie, cela n’aide pas nos héros à être en sécurité. Visuellement, Adlard connaît sa partition et réalise un travail à la hauteur de l’action attendue. Explosions, tensions, zombies, rien ne lui échappe et la saga The Walking Dead semble se diriger vers de nouveaux horizons que nous avons hâte d’arpenter. D’autant plus que la guerre est loin d’être finie au terme de cet album !


haut la main ! 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse