9/10Flashpoint - La mise au poing 3 étoiles de DC Comics

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 19/02/2014
Notre verdict : 9/10 - Eclair de génie !

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Flashpoint est indispensable pour les amateurs de comics. D'autant plus si vous êtes accrocs à l'univers DC Comics. Clef de voûte du renouveau de la franchise, c'est un panaché de surprises et de plaisirs qui vous attendent !

Il y a des sagas qui vous changent un univers. Infinity Crisis, chez DC Comics était de ceux-là. Plus récemment, chez Marvel, on a eu Avengers vs X-Men qui a donné naissance aux séries labellisées Marvel Now. Mais le nouveau cap de l’éditeur était sûrement la réponse à DC qui a tout chamboulé en lançant ses New 52. Pour pouvoir tout changer, il fallait un tournant scénaristique. C’est justement la fonction de l’arc Flashpoint qui comme son nom le laisse deviner va mettre en vedette l’un de mes personnages fétiches : The Flash . Le plus rapide des héros sera-t-il assez véloce pour sauver le monde ? C’est justement le postulat que Geoff Johns va tenter de démontrer (les amateurs de Green Lantern connaissent bien cet auteur prolifique).


Le Néga Flash est dans les startings blocks !

Barry Allen est Flash, mais il est surtout de retour dans le paysage héroïque depuis quelques temps après être passé de vie à trépas il y a un bail (23 ans de mort avant son retour en gros). Occupé dans ses activités usuelles de scientifique pour la police, il découvre que sa mère est vivante (elle est morte lorsqu’il était enfant) et qu’il n’a plus ses pouvoirs. Deux faits surprenants mais qui le sont presque moins que le statut géopolitique du monde. Aquaman a noyé l’Europe tandis que Wonder Woman et ses amazones ont conquis la planète. Superman n’est pas connu et Batman n’est pas Bruce Wayne mais un certain Robert Wayne. Flash comprend alors qu’il est le seul à savoir comment était le monde habituel et que seul le retour à la normale pourra éviter la destruction de la planète dans un conflit mondial. Dernier élément que possède notre héros : il sait que seul son pire ennemi : le Néga-Flash ou Professeur Zoom est à l’œuvre. Ainsi, il faudra le débusquer et comprendre les éléments que ce Némésis a manipulé pour modifier la réalité. Il n’y a pas à dire, le récit est mené tambour battant. Nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. Johns parvient à mêler actions et explications avec une grande maîtrise et les conséquences de son scénario vont contribuer à tout changer. Je pense notamment à la fusion des univers de DC, Vertigo et Wildstorm dans le même univers. J’ai pu ainsi retrouver Grifter (connu notamment grâce à Wild C.A.T.S.) aux côtés des autres super-héros de l’univers DC.


Les deux faces d'une même pièce ! 

Visuellement, si Kolins ou Manapul sont de la partie, c’est Andy Kubert qui est le maestro en charge de l’album. Impeccable à tous points de vue, il a su donner vie à l’histoire de Johns et à adapter les personnages à cet univers. Les changements les plus intéressants sont Superman (je vous laisse tout de même la surprise) et Batman. Les autres personnages tels que Cyborg, Captain Marvel ou encore Aquaman ne seront pas en reste et auront un bel impact tout au long du récit.

Si l’on devait se plaindre, on pourrait dire que tout cela passe trop vite. Néanmoins, il demeure un grand plaisir à lire et relire grâce à ses enchaînements rapides dignes du héros central de cette histoire : Flash. Pour les fans, il est dommage de ne pas retrouver les one-shot ou les épisodes annexes liés à Flashpoint dans une « méga édition » mais sachez que cet album existe également avec le DVD consacré au film d’animation Flashpoint. Un cadeau que les amateurs sauront apprécier. En conclusion, Flashpoint est un récit à lire absolument pour deux raisons : tout d’abord, il assure la transition entre deux âges de l’éditeur DC Comics. Ensuite, parce que sa qualité et son rythme sont un régal.

 
Juste une mise au point... 

 



 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse