Panini Comics - Captain America et Crossed - Retour et origines !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 01/08/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Vous voulez savoir comment l'une des légendes vivantes est revenue ? Vous voulez savoir comment l'infection a commencé ? Bref, vous voulez tout savoir ?

Captain America - Un an après - 5/10


DR.

Si vous avez lu l'excellent Civil Wars, vous êtes tombé de votre siège à la fin du conflit : Captain America est mort ! Tué par son amour de toujours : Sharon Carter ! Le monde est en deuil et c'est le Bucky, l'ancien coéquipier de Cap qui reprend le rôle de sentinelle de la liberté. Ici, Brubaker, spécialiste trois étoiles de Cap, nous explique comment Captain America serait toujours vivant ! Tadam ! Révélations ! Notre héros, à l'instar d'un paquet de légendes avant lui, serait bel et bien vivant ! C'est bien l'avantage d'être un super-héros, on peut mourir et les scénaristes trouvent un moyen de nous ramener. Ici, nous allons explorer les souvenirs troublés de Sharon mais également les doutes de Bucky ou les enquêtes du Faucon. Bref, une série de mini-histoire qui nous met l'eau à la bouche sans jamais aller plus loin. C'est dommage car visuellement le travail est alléchant et qu'avec Sharon, nous touchions du doigts des intrigues intéressantes. Heureusement, Cap reprendra les choses en main dans un prochain album !

 

 

Crossed - Terres Maudites VIII - 6/10


DR.

 

Quand Garth Ennis a lancé Crossed, il a jeté les bases d'un comics hyper violent où la débauche et l'horreur étaient omniprésentes. Un virus contamine les humains et libère toutes leurs pulsions les plus barbares : le concept est aussi simple que terrifiant. Au dela des contaminés, nous retrouvons également toute la perfidie des survivants qui ne sont jamais si éloignés de leur congénères contaminés. La saga a été lancée par Ennis puis il l'a laissé vivre chez d'autres dont Alan Moore. Ennis revient pour nous expliquer comment tout aurait commencé. Il nous lance donc en Angleterre où nous retrouvons les quatres agents spéciaux (l'Anglais, le Gallois, l'Ecossais et l'Irlandais) qui vont être aux premières loges de la contamination. En effet, ils seront dans le laboratoire contenant le patien zéro. Seuls problèmes : le patient zéro a déjà commencé son boulot avant d'être capturé, des politiciens vont faire les mauvais choix et le patient zéro n'est pas le seul patient zéro de la planète. Mine de rien, le récit fonctionne. L'exposition permet de poser une ambiance de film d'horreur, les personnages (dont les pilotes) sont bien présentés et le rythme du récit monte lentement jusqu'au grand final ! Globalement, c'est sympathique mais il faut s'attendre également aux écueils habituels :les personnages un peu crétin devant une contamination. De même, si visuellement, le boulot est honnête, il ne faut pas s'attendre à des détails très marqués. De même, les corps semblent tous (ou presque) sortir de gravures de mode. Cela permet de jolies plan fesses ou poitrine mais cela semble être un moyen facile de garder le lecteur. Ce tome de Crossed a donc certaines qualités comme l'exposition et le rythme. Il plaira aux fans de la saga et leur donnera un éclairage nouveau sur la contamination qui a décimé la planète de Crossed.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse