5/10Inca - Tome 2 - La grotte du Nautile

/ Critique - écrit par plienard, le 18/08/2018
Notre verdict : 5/10 - un Inca pour combler une petite fin !

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un album qu'on attendait depuis longtemps et qui finit un peu rapidement.

On retrouve l'inca Amaru et son histoire après plusieurs années d'absence. Une longue attente de cinq années qui aura  eu comme conséquence un changement de dessinateur : Lionel Marty sur le tome 1 étant remplacé par le madrilène AJA (Alberto Jiménez Alburquerque) travaillant habituellement pour les comics américains.


© Glénat 2018.

 Un tome 2 final dont le plaisir est de retrouver le personnage principal, Amaru, et sa quête pour accomplir son destin. Est-il le Moïse du peuple Inca comme une obscure prophétie semble l'indiquer ? Et alors que le peuple Inca se déchire pour désigner le futur inca et que les conquistadores viennent conquérir un nouveau continent et ses richesses, est-il le dernier recours de son peuple ?

Un récit authentique mais qui pêche par quelques raccourcis pris dans la description des événements, où la notion du temps prête à interrogation. Ainsi, les ennemis d'Amaru ont plus de facilités à le retrouver que lui à accomplir son destin. L'exemple le plus frappant étant celui pour retrouver la grotte. Ensuite tout semble s'accélérer, comme plus rien d'extraordinaire n'a pu arriver. Reste qu'il y a quelque chose d'intéressant à suivre ce personnage, appelé à devenir Inca, et dont la quête va mettre à rude épreuve ses rapports avec ses amis Nuna et Qhari. Un destin hors du commun qui est assez captivant.

Le dessin d'Aja offre aussi pas mal de satisfaction. Dense et réaliste, il nous emmène sous les contreforts des Andes avec un certain plaisir.

 


La couverture de l'album - © Glénat 2018.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse