Dupuis : Les Campbell T5, Magic 7 T6, Bushido T2

/ Critique - écrit par plienard, le 15/08/2018

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Trois séries jeunesse aux qualités indéniables.

Les Campbell - Tome 5 : Les trois malédictions - note : 8/10

La saga des Campbell de José Luis Munuera prend fin ici avec ce cinquième tome. Un album qui apporte les dernières révélations sur la famille Campbell et notamment sur l'opposition et le conflit entre les deux frangins.


© Dupuis 2018.

 Des histoires de famille comme souvent on peut en voir mais racontées avec le talent de l'espagnol José Luis Munuera qui a choisi la piraterie pour les mettre en scène. Le récit pourrait s'avérer dur et violent mais l'humour dont l'auteur sait user (comme dans Walter le loup) par l'entremise de situations ou de personnages burlesques (comme Carapepino et Haggins) donne à cette série une légèreté et un plaisir avouable. Au travers de chaque album, JLM a su jouer sur la chronologie des événements, distillant les informations au gré des flash-back sur plusieurs niveaux sans jamais perdre le lecteur.

 

Magic 7 - Tome 6 : La village des damnés - note : 7/10

Les 7 sont à la poursuite du démon échappé du corps de Farah qui n'est pas totalement prête à mettre tous ses pouvoirs en jeu pour le retrouver. Car c'est pour elle une vraie libération que Jézabel (le démon) soit parti. Mais devant l'étendue des dégâts qu'il provoque, il va bien falloir se rendre compte qu'il n'y a pas le choix. Cela mène les sept mages jusqu'à Salina. Mais rien ne se passe comme prévu. Chacun des mages perd ses pouvoirs de façon incompréhensible.


© Dupuis 2018.

 Un nouvel album plein de surprises qui offre une nouvelle vision des personnages. Ceux-ci se sentent plus investi mais se retrouvent à devoir faire des choix. Doivent-ils se réunir pour sauver le monde et garder leurs pouvoirs sachant que ce sont eux qui provoquent les catastrophes. Le choix est cornélien. Mais dans un premier temps, il faut arrêter le démon. L'heure des choix viendra après.

Le dessin de Kenny Ruiz reste toujours aussi efficace et ce sixième tome apporte un nouveau souffle bienvenu au récit. Les personnages y ont gagné en intérêt.

 

Bushido - Tome 2 : Un pour tous, tous pour un - note : 7,5/10

Vous avez toujours tout voulu savoir sur le Japon et ses traditions ? Bushido va vous y aider avec son style bien particulier. Vous allez me dire qu'il y a bien d'autres séries de bande dessinée pour tenter de découvrir la nation du Soleil Levant. Dans le désordre, on pense notamment à Kogaratsu (13 tomes chez Dupuis), Samuraï (12 tomes chez Soleil), La légende des nuées écarlates (4 tomes chez Les Humanoïdes associés) ou encore Yoko (10 tomes chez Delcourt). Mais le petit plus de la série de Thierry Gloris et Gorobei chez Dupuis c'est cette fraicheur et cet humour assez dingue.


© Dupuis 2018.

 

Yuki était un simple cuisinier qui voulait devenir samouraï. Avec son vieux maître, il part perfectionner sa formation jusqu'au monastère d'Unmei. Et il se retrouve à poursuivre deux yokais avec l'aide du ninja Jin Goro. L'équipe est pour le moins hétéroclite entre cet ancien cuisinier au physique de sumo et ce jeune ninja aussi insolent qu'il est doué. Dans leur chasse, les deux compères vont rencontrer un ancien soldat devenu le guerrier absolu.

Un récit plein d'humour comme seul les mangas savent le faire. Nous sommes pourtant bel et bien dans une bande dessinée franco-belge avec des personnages à la fois humanistes, experts en leur art malgré keur jeune âge, mais surtout aux réactions imprévisibles, à la limite du débile. Une bonne tranche de rigolade à suivre.


Les couvertures des 3 albums - © Dupuis 2018.

 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse