7/107 naufragés

/ Critique - écrit par plienard, le 24/01/2012
Notre verdict : 7/10 - Seuls (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

La série 7, chez Delcourt, s’enrichit d’une histoire d’enfants sur une île presque paradisiaque. L’arrivée d’un septième enfant va pourtant semer la tempête autant dans les rapports entre les personnages que dans l nature.

Sion, Thian, Rackel, Disdee, Lado et Leria vivent heureux sur une île. Ils y jouent et aident les adultes dans leurs tâches quotidiennes. Un événement vient bouleverser leur existence, en la personne d’Aràn, un jeune garçon. Et, dans le même temps, une tempête est en train de se préparer.


DR.
Quatrième album de la seconde saison de la superbe série 7, 7 Naufragés fait honneur à ses prédécesseurs. Une belle histoire imaginée par Andoryss et dessinée par Tony Semedo. Sept enfants affrontent le mystère qui entoure cette île paradisiaque. Ils vont devoir choisir entre le confort de leur vie sans histoire ou connaître la vérité qui pourrait radicalement modifier leur existence. Le problème est de savoir si cela sera en bien ou en mal.

La force de cet album est de réussir à nous surprendre. Au-delà du suspense, les auteurs nous emmènent sur de fausses pistes, notamment, avec les visions de Rackel. Fausses pistes qu’on est d’autant plus enclin à  suivre, qu’au fil des pages, au gré de la compréhension de la vérité, on pense inexorablement à une autre série à succès chez Dupuis.
DR.
Je ne ferai pas, ici, cette révélation qui pourrait vous gâcher une partie du plaisir que j’ai eu à suivre ces chemins pour finir par m’apercevoir qu’ils finissent en impasse. Je rassure, cependant, les lecteurs que la connaissance de cette autre série ne présage en rien du plaisir à lire cette histoire.

Pour un premier album, Tony Semedo s’en tire largement. C’est, peut-être, un peu trop marqué par l’influence des mangas, mais tout est cohérent et uniforme. La scénariste, Andoryss, de son vrai nom Mélanie Chapon, signe ici une bonne histoire qui manque d’allant sur la fin où les enfants semblent accepter les choses un peu facilement. La dernière page est très émouvante autant dans le récit que dans le dessin. Citons, aussi, Gaëtan Georges, aux couleurs belles et chaudes.


DR.

A découvrir
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre